La crainte d'un Krach immobilier : réalité ou fiction ?

La crainte d'un Krach immobilier : réalité ou fiction ?

08/2020

Dès le mois de mars, la crainte d'un krach du marché immobilier a émergé. 2020 s'annonçait ainsi comme une année de rupture pour l'immobilier en France.

En 2019, le prix des biens dans de nombreuses métropoles comme à Lille ou à Paris ont connu de fortes hausses. La crise du Covid-19 a balayé d’un revers de main la tendance haussière du marché immobilier.

A la sortie du confinement, les spéculations allaient bon train concernant l’avenir du marché immobilier. Certains se voyaient déjà grands perdants de leur investissement immobilier. Dans le même temps, d’autres se frottaient déjà les mains à l'idée de s'offrir le bien de leurs rêves à prix cassé.

5 mois après le début de cette crise, quel bilan pouvons-nous dresser ? Quelles sont les perspectives du marché immobilier à Paris et en province dans les mois à venir ? 

Pas de krach à l’horizon pour le marché immobilier

A la fin du mois d'avril, le nombre de compromis de vente avait subi une baisse de près de 47,9 %. Aussitôt le confinement levé, de nombreux acquéreurs se sont précipités dans les agences immobilières pour reprendre leur projet d'achat.

Comme le relatait Michel Mouillart, Porte-Parole du Baromètre LPI-SeLoger : “le nombre de compromis de vente signés durant les 20 derniers jours de mai a été 3,5 fois supérieur à celui d’avril”. En juin, ce nombre n’a pas cessé d’augmenter et a même doublé !

L’immobilier semble donc tenir le choc et demeure une valeur refuge. Cependant, l’économie reste encore très fragile et dépendante des perfusions venant de l’Etat et de la Banque Centrale Européenne. La reprise de l’activité reste dépendante des milliards d’euros injectés pour soutenir l’emploi et éviter des plans sociaux massifs. 

De nombreuses grandes enseignes font face à de fortes difficultés économiques. Ces dernières semaines, Alinéa et Camaïeu ont notamment annoncé la cession de centaines de magasins menaçant ainsi des milliers d’emplois à travers la France. 

Le prêt à porter n'est pas le seul secteur touché, les plans sociaux se multiplient en effet dans l'industrie aéronautique et automobile. Suite à l'épidémie du Covid-19, la barre des 4 millions de chômeurs a été atteint en France et la situation ne devrait pas s'améliorer à court terme.

Quelles conséquences pourraient donc avoir une explosion du chômage sur le marché immobilier ? Avec un taux de chômage estimé à 11% d’ici la fin d’année 2020, les craintes se multiplient.

Stabilité des prix et climat de prudence dominent

La crise du Covid-19 a stoppé la hausse des prix dans certaines grandes métropoles. C’est notamment le cas à Paris. Les prix dans la ville Lumière ont retrouvé une certaine accalmie au mois de juillet. La forte dynamique de croissance du marché parisien semble donc s'estomper.

Le constat dans la capitale est toutefois rassurant. La forte demande sur le marché parisien a compensé la baisse d'activité. Une preuve de plus que la pierre parisienne demeure plus que jamais une valeur refuge.

En province, les perspectives sont plus incertaines. De nombreux professionnels de l’immobilier restent prudent concernant l’évolution des prix.

Le marché immobilier a besoin de confiance, la tendance générale est donc à la prudence. La pandémie est en effet loin d’être finie et le risque d’une deuxième vague plane plus que jamais sur la France.

Pour 2021, on vous donne tous les éléments pour poursuivre votre projet immobilier.

Votre bien a-t-il pris de la valeur ?

Estimez rapidement et gratuitement le prix de votre bien, tout cela sans engagement.

Estimer gratuitement mon bien
Faites vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.