Coronavirus : quelles évolutions pour le marché parisien ?

Coronavirus : quelles évolutions pour le marché parisien ?

03/2020

Si depuis le début d’année, les prix étaient globalement à la hausse sur le marché immobilier la crise actuelle chamboule tout… La question se pose alors : quelles évolutions l'immobilier parisien va-t-il connaître ?

Avant l'expansion du coronavirus sur le territoire français, l'immobilier francilien se portait très bien. Dans le neuf, de nombreux projets étaient en cours de développement dans la capitale et en périphérie. Du côté de l’ancien, les prix dans certaines grandes villes comme à Paris ou à Lyon continuaient d’augmenter. 

Parralèllement, l’essor du marché du locatif poussait de son côté l’investissement et rendait le marché encore plus tendu et ce particulièrement dans les grandes villes comme à Paris.

En l'espace cinq ans, les prix à Paris ont flambé de plus de 30 %. En Février 2020, les prix au m2 dans la capitale avaient même battu un nouveau record ! Ils avaient en effet dépassé la barre des 11 000 euros au mètre carré ! Cette tendance pourrait cependant s'infléchir face à la crise du coronavirus.

Quelles évolutions sur les prix à Paris ?

Les premières estimations tablent sur une baisse des prix de 5% dans la capitale mais pas plus !

Pour qu’une véritable baisse de prix s'observe, il faudrait un retournement complet de la situation. Le marché parisien semble cependant bien robuste, la demande est toujours bien supérieure à l'offre. Le nouveau record atteint par le prix du m2 dans la capitale en février 2020 témoigne de cet engouement pour le marché parisien !

En 2008, le marché immobilier parisien avait été affecté par une onde de choc venue de la sphère financière. Mais comme le confiait une porte parole des Notaires de Pari,s la situation avait alors été très difficile pendant "3 à 6 mois, mais ensuite c'est reparti comme en 40 ». Ainsi, si de nombreux doutes demeurent sur la situation actuelle celle ci ne devrait pas durer éternellement comme le rappelait Stéphane Fritz, directeur général du réseau Guy Hoquet.

Le marché est aujourd’hui à l’arrêt, toutefois, cela n’est pas uniquement lié à un manque de confiance en l'avenir. Cette baisse soudaine des ventes s’explique par la période de confinement qui ne rend plus possible certaines visites et qui retarde les signatures chez les notaires. La chute des ventes est donc peut-être davantage liée au problème de mobilité inhérent au confinement plutôt qu'à une défiance profonde envers le marché immobilier.

Le marché parisien attire et attirera toujours nombre d'investisseurs. Paris était même devenue la "destination préférée" des investisseurs en 2019. Si les évolutions concernant le marché parisien ne sont pas positives il ne faut pas non plus tirer la sonnette d'alarme.

Des similitudes avec la situation en 2007 ?

L’effondrement du marché immobilier observé en 2007 aux Etats Unis ou en Espagne était lié à une crise économique mondiale. La crise financière et bancaire avait fragilisé de nombreux pays mais l'activité économique ne s'était pas arrêtée aussi nettement qu’aujourd’hui.

Il est évidemment trop tôt pour dire comment le marché va évoluer de façon certaine. La crise que nous vivons actuellement est historique, nous pouvons toutefois penser que celle-ci ne durera pas éternellement.

Les gouvernements ont déjà prévu de nombreuses mesures pour soutenir l’économie. Ces annonces sont apparues comme des signaux positifs pour l’économie mondiale. En effet, les marchés boursiers reviennent à la hausse depuis lundi. La situation est donc pour le moment bien différente que celle observée en 2007 !

Faites-vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.