Montpellier, un marché en proie à une baisse des prix

Montpellier, un marché en proie à une baisse des prix

09/2020

La rentrée marque la publication de nombreuses études concernant le marché immobilier. L'une d'entre elles a fait grand bruit ces derniers jours en prévoyant une baisse des prix dans de nombreuses grandes villes françaises dont notamment Montpellier.

Alors que les dernières tendances se voulaient plutôt optimistes, cette dernière étude vient casser ces perspectives plutôt favorables. La crise que nous traversons ne semble donc pas sans conséquence pour le marché immobilier. Alors qu'on les pensait à l'abri les grandes villes françaises semblent également accuser le coup.

Alors qu'en est-il des évolutions dans les grandes villes françaises ? Quelle baisse des prix est à prévoir à Montpellier ? On répond à vos questions concernant cette tendance à la baisse sur le marché immobilier.

Une baisse des prix sur les biens à Montpellier

Selon une étude récemment publiée par MeilleursAgents, le marché immobilier montpelliérain devrait connaître un ralentissement de son activité dans les prochains mois.

Une nouvelle plutôt surprenante pour un marché immobilier connu pour son dynamisme et sa croissance ces dernières années. En 2019, le marché immobilier à Montpellier s’était bien porté avec un taux de croissance de l'ordre de 3 %. Le quartier de Port Marianne est à l'image du renouveau que connaît la ville depuis plusieurs années.

Selon MeilleursAgents cette dynamique haussière devrait s'estomper. La baisse des prix à venir à Montpellier est toutefois substantielle puisqu’elle est estimée entre 0% et -2%.

Les raisons sont multiples. La montée du chômage prévue dans la région devrait être une des premières conséquences de ce ralentissement du marché. Cette situation est partagée par la région niçoise où une baisse estimée entre 0% et -2% est prévue d'ici à septembre 2021.

Montpellier, un marché immobilier qui reste fort

La démographie croissante dans la ville pousse les prix à la hausse depuis plusieurs années. Avec une demande toujours plus forte année après année, l'immobilier à Montpellier se porte bien. Cette demande crée une tension sur les prix de l’immobilier neuf et ancien.

En l'espace de 30 ans la ville a connu un développement colossal qui en fait aujourd'hui une des plus grandes métropoles françaises. Son dynamisme et sa jeune population ont créé un nouvel écosystème autour de la ville poussé par l'innovation.

Cette jeune population d'actifs est attirée par le bien-être qu'offre la ville mais pas seulement. Le tissu économique dans la région est bien développé et offre ainsi de belles opportunités d'embauches. Un des plus gros employeurs de la ville n'est autre que le géant américain Dell qui avait décidé d'installer son siège pour l'Europe du Sud dans la ville il y a 25 ans.

Cette attractivité croissante au fil des ans a mené à une augmentation des prix dans la ville. Aujourd'hui dans certains quartiers de la ville les prix dépassent aisément les 5 500 euros le mètre carré, des chiffres qui étonnent dans une ville où le prix des logements ont toujours été plutôt abordables.

La tendance semble aujourd'hui s'inverser dans la ville. Toutefois Montpellier n'est pas la seule ville où les prix de l'immobilier devraient subir une légère baisse.

Une situation partagée dans d’autres grandes villes

Jusqu'alors les perspectives concernant le marché immobilier étaient plutôt positives. Les nombreuses craintes qui ont émergé à partir de mars semblaient effacées de nos mémoires.

Les chiffres sont pourtant là et même Paris ne semble pas faire exception à la règle. En effet, à Paris les prix se sont également calmés avec une baisse de -0,4% observée depuis Mars 2020. Le seuil des 11 000 €/m² qui aurait dû être atteint d’ici la fin de l’année paraît désormais hors de portée. Sur l'année 2019 les prix avaient pourtant augmenté de plus de 6% atteignant un sommet historique.

D'autres grandes villes de province ont connu un ralentissement similaire à celui de Paris. A Toulouse, après une forte augmentation des prix jusqu'au début de l'année 2020 les prix semblent aujourd'hui plutôt à la baisse.

Certaines grandes villes font figure d’exception, la ville de Lille en est l’exemple. Le marché lillois reste fort. Les prix devraient eux augmenter de 2% à 4% sur l'année à venir.

Il est toutefois important de nuancer les baisses encaissées ou prévues dans les villes que nous avons évoqué. Ces baisses sont minimes puisqu'elles n'excèdent pas 1% ni à Paris ni à Toulouse. L'heure est à la prudence avant d'investir dans la pierre mais aucune conclusion alarmiste n'est à tirer.

Faites-vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.