Le déconfinement ou le retour en force des déchets

Le déconfinement ou le retour en force des déchets

06/2020

Ah ! Le déconfinement, on l’attendait celui-là. Maintenant, qu’il fait beau et qu’on peut sortir, on peut enfin profiter des températures estivales pour se promener près des quais. Mais, le matin, quand on se promène à Paris, Caen, Lyon, … les quais sont encore marqués par la veille. Mégots, masques usages, tessons de bière, pas de doute les Français et leurs mauvaises manières sont de retour en ville. Le déconfinement semble avoir malheureusement sonné le retour en force des déchets.

Déconfinement: le retour des déchets

Pendant le confinement, on pouvait véritablement parler d’un retour en force de la nature. Les animaux se baladaient gaiement dans les villes, les oiseaux chantaient à tue-tête, l’air était un peu plus pur, les eaux redevenaient plus claires. Et cela semblait plaire puisque la toile s’en enthousiasmait. Mais depuis le déconfinement, les Français semblent avoir oublié tout ça. Si on pouvait penser que cet engouement à propos de la nature permettrait une prise de conscience écologique, il semblerait qu’on se soit trompé.

En effet, il n’y a qu’à voir les quais de Seine, de Rhône, de la Loire pour se rendre compte que cette ode à la nature a été de courte durée. Chaque soir, les quais accueillent les Français, s’y agglutinant pour boire un verre et faire la fête. Et au petit matin, on y retrouve une sacrée collection de déchets laissés par terre bien que les poubelles ne soient pas bien loin. Au menu : packs de bières, sacs plastique, canettes, restes de repas etc. Une situation inacceptable pour les habitants du quartier, les maires etc. Enfin bon, les images parlent d’elles-mêmes.

https://twitter.com/Monty_Brogan69/status/1267061513422020608?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1267061513422020608&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.20minutes.fr%2Fplanete%2F2790215-20200601-deconfinement-photos-espaces-verts-jonches-detritus-grandes-villes-choquent-internautes


https://twitter.com/GSemene/status/1267033906844520448?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1267033906844520448&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.huffingtonpost.fr%2Fentry%2Fle-deconfinement-sonne-aussi-le-retour-des-dechets-dans-les-grandes-villes_fr_5ed3da05c5b62c3f0d2b3b83

Le fait de laisser des déchets par terre révèle un grand manque de civisme et de savoir –vivre. Car la plupart des personnes agissant ainsi ne pensent pas aux habitants qui se baladent là, aux chiens promenés qui peuvent devenir malades, et aux éboueurs qui nettoient derrière. De plus, ces personnes ont surement participé au soutien des personnes actives pendant l’épidémie en applaudissant tous les soirs à la fenêtre. Les éboueurs, faisant partis de ces personnes à soutenir, ces comportements sont tout bonnement incohérents. Cela montre également que malgré l’importance de l’enjeu environnemental, les mentalités sur le sujet ne semblent pas avoir évoluées et ceux malgré le confinement.

La réaction des représentants et association

Dans une interview du HuffPost, l’adjoint à la propreté de la mairie de Paris, Paul Simondon, explique que la mairie s’attendait à ce phénomène. “On s’y attendait. On avait repéré les grands week-ends avec du beau temps, et on a donc renforcé nos moyens de nettoiement”. D’après lui, si les déchets sont aussi nombreux suite au déconfinement c'est parce que bars et restaurants restent fermés. Les Français ne pouvant plus se retrouver à table, profiteraient du beau temps pour organiser des sorties à l’extérieur. Toujours d’après Paul Simondon, la mairie aurait ajouté des poubelles supplémentaires et augmenté les cadences de ramassage (entre cinq et six fois par jour). Malgré tout, les images laissent penser que les mesures prises sont largement insuffisantes.

Par ailleurs, Monique Carola, membre du collectif Vers Zéro Déchet, se lamente : « On ramasse des sacs McDo au bord de la route, des canettes, comme avant le confinement. C’est affligeant ». Preuve que les ramassages plus fréquents et l'ajout de poubelles ne permet de lutter correctement contre ces incivilités.

Elle ajoute enfin: « Et maintenant, il y a aussi des masques à ramasser. On pensait que cette crise allait provoquer une prise de conscience. On est déçus. Les gens ont pourtant eu du temps pour réfléchir. Quand on va pique-niquer, on part avec un sac, on peut donc repartir avec ses déchets dedans. Côté politique, ça ne suit pas non plus. On a l’impression de rester sur des rails mortifères. Mais on va continuer, parce que tous les petits gestes que chacun peut faire, c’est une révolution silencieuse ». Et pour cela ce collectif multiplie les actions : ramassage des déchets, interventions dans les écoles, mises en place de collecteurs de mégots et de composteurs, etc. Espérons que cela inspire le plus de personnes possibles !

Avec le déconfinement, la toile est scandalisée face aux déchets

Ils sont trop nombreux ceux qui profitent du déconfinement et laissent sans vergogne leur déchets par terre. En tout cas, on est loin d’être les seules à être terrifiée par les comportements de certains. En effet, nombreux ont été ceux à se balader près des Invalides, près des quais de Rhône etc. Ils sont tout autant à avoir été scandalisés par l’état des lieux et ils ne se sont pas privés d’exprimer leurs mécontentements sur la toile. On a sélectionné pour vous quelques commentaires :

 « Moi qui pensais que ces derniers mois avaient entraîné une prise de conscience environnementale »

« Surtout qu’aux Invalides à 2 h du mat il y a des rats partout c’est effrayant ! Donc urgent de nettoyer !!! »,

« Les Parisiens restez en zone orange svp ! »

« Une prise de conscience à des inconscients ? Les gens ne changent même pas après une guerre, alors un confinement devant Netflix… »

« Et on va justifier ça par le manque de poubelles publiques ?? Mais les gens ne peuvent-ils pas prendre un sac et ramasser leurs bouteilles ?? Ils ont bien réussi à venir sur les berges avec, ils peuvent tout aussi bien repartir avec !!! »

Alors est-ce que ces tweets et commentaires vont devenir assez viraux pour contribuer à ce que les français prennent conscience de l’enjeu écologique. Affaire à suivre. En tout cas, on espère qu’au moins les autorités écouteront les sonnettes d’alarme et agiront en conséquence.

Les solutions pour lutter contre ses incivilités

On dit bien « à tout problème, il y a une solution ». Si les solutions actuelles ne sont de toutes évidences insuffisantes, elles demeurent existantes. Tout d’abord, les autorités ont créé une amende pour lutter contre ce genre d’incivilité. Sachez donc que déposer, abandonner, jeter ou déverser tout type de déchets sur la voie publique est puni d’une amende de 68 euros. D’ailleurs, l’adjoint à la propreté de la mairie de Paris, Paul Simondon a affirmé vouloir « renforcer les contrôles et travailler à une possible augmentation de l’amende ». En effet, 68 euros reste une amende relativement faible et n’est donc pas suffisamment pour être dissuasive. Une amende plus élevée et des contrôles plus réguliers pourraient avoir davantage d’impact et permettre aux rues d’être propres.

Par ailleurs, on peut agir à notre échelle également. Que ce soit en parlant à nos proches ou en ramassant nous-même des déchets sur notre passage, cela peut, si on le fait tous, avoir un réel impact. On peut également signaler à quelqu’un qui laisse ses déchets par terre de les ramasser. Pas sûr qu’il nous écoute ou qu’il nous réponde gentiment, mais c’est toujours bien d’essayer et ça peut marcher.

En tout cas, on espère que l’ouverture des bars etrestaurants changera la donne et permettra de moins avoir de déchets en ville. Réponsele week-end prochain.

Faites vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.