Covid-19: le confinement ou l’exode des citadins

Covid-19: le confinement ou l’exode des citadins

05/2020

Suite au confinement des pays européens, Orange a accepté de partager ses données de géolocalisation avec la Commission Européenne. Ces données sur les connexions des téléphones aux antennes cellulaires ont permis d’examiner les déplacements et ainsi d’évaluer l’efficacité des mesures prises. Les mesures de confinement ont-elles conduit à un exode urbain ? On vous explique tout ici.

L’exode urbain

Les données d’Orange ont permis de tirer rapidement des conclusions. En effet, on a observé une baisse du nombre de téléphones connectés dans la majorité des grandes villes après l’annonce du confinement. Que ce soit Bordeaux, Toulouse, Lille, Nantes, les citadins ont fui les grandes villes. Cet exode urbain a d'ailleurs été davantage visible pour Paris et sa petite Couronne. De fait, les mesures du confinement ont ainsi entraîné une baisse de 30 à 40 % du nombre de téléphones connectés à Paris aux antennes de l’opérateur. Au total, on estimerait à un million le nombre de franciliens, qui seraient partis se confiner ailleurs.

Il faut dire que pour les habitants de ces grandes villes, l’opportunité de partir ailleurs était à saisir. Avec la généralisation du télétravail, la fermeture des écoles, universités et commerces, il n’y avait plus vraiment de raisons de s’enfermer dans un 30m². Les étudiants sont donc en majorité rentrés chez leurs parents et certains foyers ont rejoint leurs résidences secondaires. De fait, la baisse du nombre de téléphone connectés en ville s’est traduite par une hausse proportionnelle à la campagne. Dans certains secteurs, on a même vu une augmentation de plus de 40%. Les départements ayant été privilégié par les personnes fuyant les villes seraient entre autre l’Yonne (+7%), l’Ardèche (+6%) et la Haute-Loire (+6%).

Néanmoins, deux villes ont fait exception à la règle. En effet, Lyon et Marseille n’ont quant à elles pas vu leur population baissé suite au confinement. Au contraire, Lyon a même vu sa population augmenter.

La fuite des lieux touristiques

Si le confinement a entraîné une fuite des citadins, il a également conduit à une fuite des lieux touristiques. Les premiers touchés étant les stations de skis. De fait, Orange a enregistré une baisse flagrante du nombre d’abonnés dans les montagnes. Les Alpes, Les Pyrénées et le Massif Central ont vu leur population nettement baissé. Cette désertion des stations hivernales s’explique par le départ des touristes et du personnel saisonnier.

De plus, les touristes ont également décidé de rentrer chez eux et ainsi de déserter les grands lieux du tourisme. En effet, on estime à près d’un million le nombre d’utilisateurs de mobiles étrangers, des touristes ou des travailleurs, ayant quitté le territoire. C’est dans les Alpes que le nombre d’utilisateurs de mobiles étrangers a le plus chuté avec une baisse de 5 % lors de l'entrée en confinement. Par ailleurs, la baisse de la population parisienne serait due à 30% au départ des étrangers.

Ainsi, non seulement le confinement a donné lieu à un exode urbain mais également à un exode des lieux touristiques. Cela s’est donc traduit par une baisse de la population dans les grandes villes, mais aussi par une baisse de la population sur tout le territoire. Reste donc à voir, si cet exode des Français vers le vert leur aura donné l’envie d’un retour à la terre. En tout cas, les français semblent de plus en plus être intéressés par l’achat de maisons.

Faites-vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.