Paris ou la future ville "du quart d’heure"

Paris ou la future ville "du quart d’heure"

09/2020

A Paris c’est bien connu, les gens sont toujours pressés, pas le temps de niaiser. Chaque minute compte, tout raccourci est bon à prendre et tout doit être à portée de main. Coup de bol : la capitale française devrait devenir une « ville du quart d’heure ». C’est en tout cas le projet mené par la mairesse, récemment réélue, Anne Hidalgo.

Une ville "du quart d’heure" ? Mais qu’est-ce que c’est ?

Faire de Paris une ville du « quart d’heure », ce serait permettre de trouver tout ce qu’on veut à moins de 15 minutes de là où l'on se trouve. Et cela que ce soit à pied ou à vélo. Cela signifie que vous pourriez trouver où faire les courses, vous soigner, sortir, faire de l’exercice. Et tout ça à moins d’un quart d’heure de chez vous. Finalement ce projet, c’est faire de Paris, la ville de la proximité.

Mais comment réaliser ce projet ? Anne Hidalgo a détaillé ce projet en expliquant que plusieurs changements pourraient avoir lieu. Elle a d’abord expliqué que si les écoles et collèges pourraient accueillir les élèves en semaine. Ils pourraient rester ouverts le week-end et en vacances pour accueillir ceux qui voudraient se détendre, lire ou jouer. « Le principe de ce projet est de mieux utiliser ce qui est déjà construit. Il faut qu’un lieu ait plusieurs usages » a expliqué l’inventeur du concept et professeur universitaire, Carlos Moreno. Finalement à Paris grce à ce concept, on aurait de nombreux micro-quartiers dont le cœur serait l'école. Et cela pourrait sans doute nous rappeler les anciens villages.

Ce faisant comme tout serait à moins de 15 minutes, des changement aurait lieu notamment au niveau des stationnements des moyens de transports. Par exemple, certains parkings deviendraient des garages à vélos, l’accès aux voitures aux abords des écoles serait fermé. La mairesse a d'ailleurs ajouté qu'à terme, on pourrait étendre l'interdiction de circuler aux voitures d'un quartier.

Quel est l’objectif de ce projet ?

Débattu pendant la campagne municipale, ce projet permettrait, selon Anne Hidalgo, de faire de Paris la ville de la proximité. La proximité des services, comme évoqué précédemment. Mais aussi la proximité humaine, c'est-à-dire la ville où on tout le monde se connait, où l'on s’entraide. Les parisiens pourraient par ailleurs proposer des solutions pour utiliser d’une autre manière les espaces publics. L’objectif ? Rendre responsables les parisiens de l’aménagement et de la végétalisation de leurs rues. Tout cela permettrait selon la mairesse de faire de Paris une ville où l’humain, le bien-être et le participatif priment.

Mais ce projet va en réalité au-delà de rendre simplement plus accessible tous ces services. Et encore au-delà de faire prévaloir l’humain. En effet, faire de Paris la « ville du quart d’heure » permettrait de protéger le bien commun, c’est-à-dire de participer à la protection de l’environnement. En janvier, la mairesse a d’ailleurs déclaré sur Twitter « C’est la condition de la transformation écologique de la ville, tout en améliorant la vie quotidienne des Parisiens ». Ce projet contribuerait sans nul doute à réduire les déplacements notamment automobile. Ce qui finalement participerait à réduire les émissions de gaz à effet de serre et donc la pollution. En mettant en lumière l'axe écologique de ce projet, Anne Hidalgo montre encore une fois son engagement pour l’environnement et la biodiversité.

Alors Paris, une capitale du vert et métropole à taille humaine, rêve ou réalité selon vous ?

Faites vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.