Municipales 2020 : Quels projets immobiliers pour Paris ?

Municipales 2020 : Quels projets immobiliers pour Paris ?

07/2020

Le 28 juin dernier, Paris a vu Anne Hidalgo prendre pour la deuxième fois consécutive les rênes de la ville lors du second tour des élections municipales 2020. Succès couronné d’une large avance. Elle remporte en effet 48,49% des voix contre ses rivales Rachida Dati (Les Républicains, 35,62%) et Agnès Buzyn (La République En Marche, 13,56%). Liberkeys décrypte pour vous le nouveau programme immobilier d’Anne Hidalgo, plus écolo et social que jamais.

L’immobilier au cœur du programme

Priorité de la mandature 2020 d’Anne Hidalgo, le logement. Le secteur se voit allouer 3 milliards d’euros d’investissement sur le total de 10 milliards de budget que la ville détient chaque année. Considéré comme une urgence face à l’explosion des loyers dans la capitale, l’accès au logement pour tous sera le mot d'ordre de ce nouveau mandat Hidalgo. Elle espère ainsi atteindre le seuil légal des 25% de logements sociaux dès 2025. Mais ce n’est pas le seul point qui changera du côté de l’immobilier. Car si les couleurs sont au vert pour ce programme municipal 2020, le parc immobilier parisien ne devrait pas y échapper.

Les logements sociaux

Au cœur du droit au logement pour tous promu par Anne Hidalgo, se trouvent les logements sociaux, condition sine qua non de la mixité sociale. Le mandat précédent avait permis la création de 7000 nouveaux logements sociaux par an. Cette fois, le cap des 25% de logements sociaux doit être atteint, soit une création de 15 000 nouveaux habitats. En parallèle, la mairie de Paris axera les politiques immobilières sur trois points d’amélioration.

  • La transparence comme règle dans l’attribution des logements sociaux : Une grille unique et transparente de 25 critères sera définie. Aussi, la commission de sélection inclura désormais des élu.e.s de la majorité, et de l’opposition. Et des associations représentatives des locataires et mal logés se joindront elles aussi à la partie. Pour une transparence totale, les réunions de ces commissions seront également rendues publiques.
  • L'accent sur la rénovation des logements sociaux : Objectif de ces rénovations, augmenter la qualité de vie des habitants. Mais aussi leur pouvoir d’achat grce à une consommation énergétique moindre et d’avantage respectueuse de l’environnement.
  • L'évolution de sites monumentaux et structurels : Les appels à projets de « Réinventer Paris » continueront de prendre forme. Dernier exemple en date, le réaménagement de l’hôtel de Fourcy sur la place des Vosges. Ce dernier accueillera 13 logements sociaux et un gîte urbain gérés par l’association de lutte contre le mal logement « Habitat et Humanisme » et « L’institut des futurs souhaitables ».

Rendre le logement locatif abordable

En 20 ans, les loyers ont augmenté de 72%. Face à ce constat, le nouveau conseil municipal identifie deux faiblesses majeures. La première étant que l’immobilier de la capitale fait souvent objet de spéculation, alors que les appartements doivent d’abord servir à loger les parisiens. Aussi, les plateformes comme Airbnb sont parfois vecteurs d’excès et détournent le logement de sa fonction première. Anne Hidalgo prend ainsi 6 engagements pour y remédier, parmi lesquels:

  • Le maintien de l’encadrement effectif des loyers et la création de service d’accompagnement des locataires pour les aider à faire valoir leurs droits.
  • Un référendum par arrondissement sur le nombre de jours de location d’un appartement via des plateformes type Airbnb. Parmi les options des référendums, le maintien du statu quo ou la baisse du nombre de nuitées autorisées à 30, 60 ou 120 jours.
  • La mobilisation de 20 milliards d’euros sur la mandature pour la production de logements aux loyers inférieurs de 20 % à ceux du marché.
  • 6 000 logements à l’acquisition à “moitié prix” du mètre carré proposés aux familles parisiennes grce à la Foncière de la ville de Paris. Il s’agit d’un dispositif innovant, reposant sur la dissociation du bti dont les Parisiens sont propriétaires et du foncier dont la Foncière de la ville se porte acquéreuse.

Qu’en est-il des aides au logement ?

Rendre l’accès au logement plus juste est l’un des principaux objectifs de la mairie de Paris. Dans la continuité de la politique du premier mandat d’Anne Hidalgo, l’accent sera mis sur les nombreuses aides au logement créées ces 6 dernières années, parmi lesquelles :

  • « Parislogement » pour les locataires célibataires ou lesfamilles (84 € pour une personne seule, 95 € pour les couples et 116 € pour lesfamilles avec un enfant),
  • « ParisLogement Familles Monoparentales » (160 € par mois et parenfant, quel que soit le nombre d’enfant à charge)
  • « PrêtParis Logement 0 % » (réservé aux primo-accédants, jusqu’à24 200 € pour une personne seule et 39 600 € pour une famille, remboursable sur15 ans)…

Innovation de ce mandat, la création de l’OFS, organisme foncier solidaire, pour favoriser l’accès à la propriété en dissociant le foncier du bti.

L’immobilier parisien mis au vert

Le programme éco-rénovons Paris pour accompagner les copropriétés

Le programme éco-rénovons Paris est un programme visant à encourager la rénovation énergétique des immeubles d’habitat privé, de réduire leur impact environnemental et de lutter contre la précarité énergétique. En 5 ans, la mairie de Paris a accompagné 33 000 logements. Et ce n’est qu’un début. Pour ce nouveau mandat, Anne Hidalgo envisage une extension du programme aux énergies renouvelables, à la végétalisation, la récupération des eaux de pluie, au stationnement vélo et à la recharge électrique. Mieux encore, l’objectif fixé est de 150 000 logements et vise les habitats les plus énergivores de la capitale ainsi que les copropriétés en difficulté.

Objectif neutralité carbone

Au rythme de 40 000 logements privés rénovés par an, la mairie de Paris espère rapidement atteindre la neutralité carbone. Une régulation sera ainsi mise en place intégrant la performance énergétique à l’indice de référence qui encadre les loyers. Une interdiction de mise en location des logements dits « passoire énergétique » sera également imposée tant que les travaux nécessaires n’auront pas été effectués.

Plus de végétaux et moins de béton

On l’a dit, l’heure est au vert pour la capitale. Cela passera naturellement par la création de nombreux espaces verts. Car dans la fameuse « ville du quart d’heure » d’Anne Hidalgo, chaque Parisien devra vivre à moins de 200 mètres d’un espace vert. Mini-forêt urbaines, rues végétales et 100% piétonnes, débitumisation, tous les moyens possibles seront mis en oeuvre pour faire de Paris une ville végétale et écolo. Les résidences et copropriétés bénéficieront par ailleurs d’un accompagnement spécial visant une expansion de l’agriculture urbaine. Alors si vous êtes férus de jardinage, c’est votre moment !

Faites vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Désolé nous n'avons pas trouvé d'articles.

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.