Amiante : son diagnostic devient obligatoire en cas de travaux

Amiante : son diagnostic devient obligatoire en cas de travaux

08/2019

Depuis le 19 juillet, un test de Repérage d’Amiante Avant Travaux (RAAT) est obligatoire et ce quelque soit l’ampleur de ces travaux. Alors si vous avez prévu de faire des petits changements chez vous, continuez de lire, c’est important !

Qu’est-ce que le RAAT ?

RAAT signifie Repérage d’Amiante Avant Travaux. Vous l’aurez compris ce test est donc désormais indispensable. Mais alors à quoi correspond-il exactement ? Et surtout qu’est-ce que l’amiante ?

L’amiante est un matériau toxique qui a été massivement utilisé dans les constructions des années 50. Malgré son interdiction en 1997, près de 20 ans après les inquiétudes persistent. Un rapport de Santé Publique France a notamment montré que le nombre de cancers de la Plèvre (membrane entourant les poumons) ne cesse d’augmenter : les chiffres sont passés de 800 cas à la fin des années 1990 à près de 1100 aujourd’hui. Et devinez quoi, 90% des personnes atteintes de ce type de cancer ont été en contact avec de l’amiante au cours de leur vie. Le BTP est considéré comme le secteur le plus touché : la moitié des hommes malades sont reconnus comme ayant travaillé dans ce secteur.
Vous l’aurez donc compris, il ne s’agit pas d’un problème mineur et les autorités sont de plus en plus concernées. Encore aujourd'hui, un nombre considérable de lieux sont susceptibles de détenir de l’amiante. Ce serait le cas de 85% des écoles par exemple. Il est donc important de le diagnostiquer le plus rapidement possible afin d’éviter l’exposition des artisans, ouvriers ou même des usagers à l’amiante.

Comment le réaliser ?

Dès lors que vous prévoyez vos travaux, pensez à établir le test. Il est impératif de le faire en amont. Pour cela, faites appel à un diagnostiqueur disposant d’une certification amiante avec mention. L’entreprise va procéder à plusieurs prélèvements au sein de votre bien. Ceux-ci seront ensuite envoyés puis testés en laboratoire. En cas de résultat positif, il faudra procéder à un désamiantage des matériaux concernés. Dans le cas inverse, pas de problème, vous pouvez débuter vos travaux ! Coût estimé pour une telle opération : entre 200 et 2000€ selon l’étendue de la zone à examiner.

Que risque-t-on si on ne le fait pas ?

Tout d’abord et pas des moindre, vous mettez votre santé et celle de votre entourage en danger car les poussières contenant des fibres d’amiante se logent dans les particules d’air et sont invisibles à l’œil nu. L’Institut Nationale de Recherche et Sécurité (INRS) précise :  « Inhalées, elles peuvent se déposer au fond des poumons et provoquer des maladies respiratoires graves". Ce n’est donc pas à prendre à la légère ! Mais ce n’est pas tout. La loi prévoit également des sanctions en cas de refus de réalisation du RAAT. L’amende s’élève à 18 000€ : 9 000€ d’amende administrative et 9 000€ d’amende pénale. Un sacré trou dans le porte-monnaie donc !

Faites-vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.