Nos conseils pour vendre un logement en cours de financement

Nos conseils pour vendre un logement en cours de financement

10/2021

Avec des crédits immobiliers qui s’étendent parfois sur des durées de 15 ou 25 ans, il n'est pas rare de vouloir changer de domicile sans même avoir remboursé le prêt de ce dernier. Divorce, mutation… La vie est parfois faite de rebondissements imprévus qui entraînent des déménagements prématurés. C’est ainsi que chaque année de nombreux nouveaux propriétaires n’ont pas d’autre choix que de quitter leur résidence principale avant même d’avoir remboursé leur crédit immobilier les contraignant à vendre un logement en cours de financement.

Bien que vous n’ayez pas encore remboursé le prêt immobilier de votre logement, vous pouvez tout à fait interrompre ce crédit en vendant votre bien. Dans le cas où vous prévoiriez la souscription d’un nouveau prêt pour votre deuxième achat, certains dispositifs existent également. L’abandon d’un crédit immobilier suscite cependant de nombreuses interrogations. Quelle démarche suivre pour vendre un bien immobilier encore en cours de financement ? Serai-je confronté à des frais supplémentaires ? Puis-je transférer mon crédit sur un autre bien ?

Cette semaine chez Liberkeys on va donc vous aider à y voir plus clair en vous donnant toutes les clés pour réaliser ce changement de résidence en toute sérénité.

Vendre un logement en cours de financement, comment ça se passe ?

Comme nous venons de vous l'expliquer, il est tout à fait possible d’abandonner son logement même si ce dernier est encore en cours de financement. Cette démarche est même sûrement plus simple que ce que vous pensez. Il est possible d’initier ce changement dès que vous le souhaitez, aucun délai minimal n’est à respecter. 

Cette opération peut cependant s’avérer coûteuse dans la mesure où vous aurez supporté certains frais d’acquisition plutôt lourds (les frais de notaire lors de la signature notamment). De plus, vous devrez vous acquitter d’une indemnité de remboursement anticipé sur le montant du capital dû. Ces indemnités devront être versées à l’établissement bancaire dans lequel vous avez souscrit votre prêt. Elles serviront à dédommager la banque pour les intérêts que vous n’aurez plus à payer suite à l'annulation de votre crédit. 

Ce changement de résidence principale peut être motivé par des événements extérieurs (mutation, divorce…) qui ne vous mettront peut-être pas dans la meilleure position pour prendre le temps de vendre votre bien. Pour finaliser ce type d’opération complexe le mieux est de solliciter un professionnel qui pourra vous conseiller et vendre votre bien rapidement à un prix optimal. En cas de moins-value lors de la revente, le remboursement du prêt pourra vous mettre dans une situation financière complexe dans la mesure où les fonds retirés lors de la revente seront inférieurs à ceux mis sur la table lors de l'achat initial. Si peu de contraintes légales existent pour revendre un bien avec un prêt immobilier en cours, il est cependant fortement conseillé d’être épaulé pour vendre votre bien et éviter une moins-value. Un expert du marché local pourra vous aider à réaliser une estimation rapidement et retirer le meilleur prix de votre bien immobilier.  

Les prêts non éligibles à ce dispositif et les alternatives existantes 

Attention, certains prêts ne vous permettent pas de réaliser cette opération et donc de pouvoir librement revendre votre logement avant d'avoir remboursé le prêt immobilier qui l’accompagne. C’est notamment le cas du prêt à taux zéro, du prêt conventionné ainsi que du prêt d'accession sociale

Toutefois, sachez que vous n’avez pas obligatoirement besoin de rembourser votre crédit pour vendre votre bien. Il est en effet possible de demander un transfert de crédit à votre banque ! Ce crédit sera alors déplacé pour financer un nouveau projet immobilier et vous permettra d’éviter d'avoir à clôturer votre ancien crédit et donc d'économiser du temps et de l’argent. Dans un délai de 6 ans après l’obtention du prêt, la nouvelle résidence principale devra respecter les conditions d'éligibilité au prêt en vigueur à la date du transfert.

Dans le cas d’un prêt classique, le montant emprunté initialement ne sera peut-être pas suffisant. Vous devrez ainsi solliciter un nouveau prêt appelé : prêt relais. Afin d’éviter le règlement des mensualités pour deux biens de manière simultanée, la banque vous accorde un délai pour vendre votre bien. Dans un premier temps vous devrez régler les échéances du prêt relatif à ce premier bien. Lorsque que celui-ci sera vendu vous commencerez alors à régler les échéances du nouveau bien immobilier. La souscription d’un prêt relais comporte cependant des frais ! Renseignez-vous auprès de votre agence pour en connaître le détail. 

Toutefois, n’oubliez pas qu’un prêt relais dure généralement un an. Il faudra donc vendre votre bien assez rapidement pour pouvoir honorer le remboursement de votre prêt. Pour vous accompagner dans ce projet de changement de résidence, le mieux est de vous faire accompagner pour vendre votre bien. N’hésitez donc pas à vous rapprocher de nos agents immobiliers qui vous permettront de réaliser ce projet en toute sérénité !

Faites-vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.