L'érosion côtière menace de plus en plus les habitations sur le littoral

L'érosion côtière menace de plus en plus les habitations sur le littoral

02/2020

Phénomène longtemps laissé hors des débats politiques et environnementaux, l’érosion côtière s’y immisce aujourd’hui de force. Déjà en 2014, les habitants de l’immeuble Signal à Soulac-sur-Mer avaient été obligés de quitter le btiment menacé par l’érosion de la dune sur laquelle il a été construit. Désormais, cette menace est devenue la préoccupation de nombreux habitants près du littoral. 

L’érosion côtière, pourquoi maintenant ?

L’actualité de l’érosion côtière s’explique naturellement par les autres phénomènes qui la provoquent. Le réchauffement climatique, premier responsable ; la fonte des glaces augmente le niveau de la mer et la force des aléas climatiques. On peut également penser aux aménagements portuaires ou de digues qui ont souvent des effets spectaculaires par les modifications des courants qu'ils induisent notamment. 

Enfin, une raison souvent délaissée sous couvert d’alarmisme climatique général ; l’érosion naturelle. En effet, la nature rocheuse de la côte fait qu’elle s’érode peu à peu et que les sables se déplacent de la plage vers le rivage par les courants. Toutes ces raisons ne font que s’amplifier les unes les autres pour former un phénomène dramatique de grande taille. 

L’importance de dresser le constat et d’apporter des solutions

Pour un bilan exact, le gouvernement a demandé au Cerema la mise en place d’un indicateur national de l’érosion côtière. Élaboré dans le cadre de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte, cet indicateur national présente la mobilité passée du trait de côte en métropole et dans les 5 départements et régions d’outre-mer. Il participe à l’amélioration des connaissances et facilite ainsi la bonne prise en compte des phénomènes d’érosion dans les politiques publiques et les stratégies locales. Il fait notamment ressortir qu’en métropole et dans les DROM (hors Guyane) :

  • Près de 20 % du trait de côte naturel est en recul ;
  • Environ 30 km² de terre ont disparu au niveau des secteurs en recul sur une période de 50 ans ;
  • Ce phénomène concerne 17 millions de Français; 
  • Les côtes peuvent reculer par endroits de 50 cm à 1,5 m chaque année.

Conscient de l’importance croissante du problème et souhaitant y remédier, l’État a alors annoncé plusieurs mesures. D’abord, il s’agirait de déplacer les habitants se situant en zones trop dangereuses. Ces « relocalisations » pourraient concerner jusqu’à 50 000 habitations d’ici 2100. 

Aussi, Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, reconnaît que certains permis de construire n’auraient pas dû être donnés pour de telles zones. Pour éviter que cela se reproduise, la ministre propose un nouveau cadre plus restrictif sur l’aménagement des côtes et surtout plus transparent. Désormais, les zones sujettes aux inondations ou à l’érosion des sols devront être clairement identifiées et communiquées. 

Enfin, la ministre s'engage à tout mettre en œuvre pour assurer la pérennité du "fond Barnier" pour la prévention des risques naturels majeurs. Ce fond, actif depuis déjà plusieurs années, verra son utilité et ses sollicitations croître dans l'intérêt des habitants et de la protection des territoires.

A l’heure des réaménagements

Concrètement, c’est l’aménagement du territoire côtier qui est en jeu. Deux options existent. La « méthode rigide » qui consiste à fixer le trait de côte avec des rochers et des digues – solutions déjà mises en place depuis plus d’une vingtaine d’années. Deuxième méthode, plus raisonnée et adaptée aux besoins contemporains ; la « méthode souple ». Planter de la végétation dans les dunes, par exemple, pour que les racines retiennent les sédiments et évitent de fait l’érosion.

Peu à peu, le pouvoir politique prend conscience des enjeux environnementaux et de la nécessité de repenser le cadre légal de nos activités. Face à l'érosion du littoral, la ministre a fait le choix d'agir. Espérons maintenant que les choix forts porteront leurs fruits.

Faites vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.