Guide des différents impôts dans l’immobilier

Guide des différents impôts dans l’immobilier

11/2020

L'achat d'un bien immobilier est une décision qui demande réflexion et sacrifice. Etre propriétaire ou locataire d'un bien immobilier est également synonyme de nouveaux impôts à payer en plus du paiement de votre loyer ou de votre emprunt.

Le système d’impôts en France n’est pas le plus simple. Ainsi, on connaît rarement le calcul de certaines taxes que nous payons. Nous avons tous déjà été surpris en recevant le montant de sa nouvelle taxe d’habitation ou taxe foncière en ne comprenant pas comment celle-ci est calculée.

Les impôts inhérents à la location ou l'achat d'un bien peuvent peser lourd dans votre budget. Ainsi, afin d'éviter de mauvaises surprises on a donc décidé de vous faire un petit guide des différents impôts immobiliers ! On vous explique comment ces derniers sont calculés, cela vous évitera d'avoir de mauvaises surprises !

Le paiement des frais de notaire, une étape clé lors de l'achat d'un bien

Lorsque vous officialisez l'achat de votre bien immobilier chez le notaire, vous devez payer certains frais. Ces frais aussi connus comme "frais d'acquisition" se règlent lors de la signature de l'acte authentique de vente.

Ils représentent entre 7,5 et 8,5% du prix pour un bien ancien et entre 2 et 4% pour un bien neuf.

Ces taxes dépendent du montant du bien immobilier et de la localisation du bien. Par abus de langage on qualifie ces frais de "frais de notaire". Toutefois, seule une petite partie de ces frais reviennent directement dans la poche du notaire. Environ 80% de ces frais sont principalement versés au Trésor Public. Le Trésor Public les redistribue ensuite à la commune et au département.

Les principaux impôts à payer lorsque vous occupez un bien immobilier

La taxe d'habitation

La taxe d'habitation est un impôt local et varie en fonction de certains éléments :

  • les caractéristiques de votre logement ;
  • la localisation du bien ;
  • votre situation financière et familiale.

Cette taxe est exigible aux propriétaires et aux locataires. La taxe d'habitation s'applique également au résidence secondaire.

Bonne nouvelle depuis 2020, 80 % des foyers bénéficient de la suppression de leur taxe d'habitation sur leur résidence principale. Pour les 20% des foyers restants il faudra rester encore un peu patient. En effet la suppression de cette taxe aura lieu en 2023.

La taxe foncière 

Chaque année, tout propriétaire d'un bien immobilier doit payer un impôt local. Cet impôt c'est la taxe foncière. On distingue la taxe foncière sur les propriétés bties et sur les propriétés non bties.

Le calcul de la taxe foncière dépend de différents critères :

  • la valeur cadastrale de votre bien immobilier c'est-à-dire le montant annuel que votre bien pourrait être loué ;
  • les taux d’imposition votés par les collectivités territoriales.

Il n’y a pas de distinction en fonction des revenus du ménage pour la taxe foncière. Ainsi, le montant à payer ne devrait pas grandement varier par rapport à l’ancien propriétaire.

On vous a parlé uniquement de paiements d'impôts mais un investissement immobilier peut également vous permettre certains avantages et notamment de nombreuses réductions d’impôts. Dispositif Pinel, investissement en SCPI, les dispositifs sont nombreux ! Alors n'attendez plus pour vous rapprocher d'un expert fiscaliste pour ne pas rater certaines opportunités.

Faites vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.