Crédits immobiliers, vers une remontée des taux ?

Crédits immobiliers, vers une remontée des taux ?

01/2020

Alors qu’on avait pu observer ces derniers mois des taux de crédit au plus bas et une hausse importante des crédits immobiliers accordés, il semblerait que la situation ait changé en cette fin d’année 2019. On remarque en effet une hausse des taux d’intérêts et un raccourcissement des prêts accordés. Il semblerait donc que les recommandations émises par Bercy début décembre ait calmé la frénésie bancaire. 

Alors ce retournement de situation du mois de décembre est-il un précurseur de la tendance pour 2020 ? 

2019, l’année de tous les records 

2019 a sans aucun doute été l’année de tous les records pour les taux de crédit immobilier. En effet, les ménages ont pu bénéficier de taux extrêmement bas pour financer leur investissement immobilier. Selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA, les taux ont atteint leur plus faible valeur en novembre : 1,12%. Sur des prêts de quinze ans, il était même possible de passer sous la barre des 1% avec des taux moyens autour de 0,9%. Ce contexte a alors permis à de nombreux emprunteurs de renégocier leurs prêts avec leurs banques. Alors que les renégociations ne concernaient que 17% des crédits au 1er semestre 2019, elles représentaient près de 26% des crédits au second semestre. Une situation très délicate pour la rentabilité des banques. 

Ces taux bas associés à des souplesses de crédit accordées par les banques ont permis d’atteindre un nombre record de transactions dans l’immobilier : 1 059 000 ventes en décembre 2019 sur les douze derniers mois (soit une hausse annuelle de 10,4%). 

2020, l’année du retournement de situation ? 

Des recommandations pour freiner l'emballement des crédits immobiliers

Cette folie des crédits immobiliers a cependant alerté Bercy et le Haut conseil pour la stabilité financière (HCSF). Le 12 décembre dernier, 12 recommandations ont été formulées à l’attention des banques pour mettre fin aux dérives des banques et à l’emballement des crédits immobiliers. C’est une dernière alerte avant que des mesures restrictives soient imposées aux institutions bancaires.

Le HCSF a notamment recommandé aux banques de s’en tenir au 33% de taux d’endettement des revenus des ménages. Les banques avaient en effet pour habitude d’octroyer des prêts dont les mensualités ne dépassaient pas un tiers des revenus de l’emprunteur. Or, selon les autorités, cette règle ne serait plus appliquée dans 28% des accords de prêts.

Par ailleurs, le HSCF inquiet face à l’endettement des ménages, souhaite désormais que les banques se limitent à des prêts inférieurs à 25 ans. En effet en cinq ans, la durée des prêts s’est allongée en moyenne de 3 ans. Une tendance qui ne peut plus durer face aux risques d’instabilité financière que cela fait peser sur le marché. 

Des taux en légère hausse

Les taux ont légèrement augmenté en décembre, entre 0,05% et 0,10%. Selon les banques et les durées d’emprunts, les augmentations sont variables. D’après Meilleurtaux, les taux sont de : 

  • 1,10% à 1,15% pour des emprunts sur 15 ans
  • 1,25% à 1,30% pour des emprunts sur 20 ans
  • 1,50 à 1,53% pour des emprunts sur 25 ans

Pour 2020, la hausse restera sans doute encore très limitée. À son arrivée à la tête de la Banque Centrale Européenne, Christine Lagarde a en effet annoncé qu’elle conserverait la même position que son prédécesseur Marion Draghi au sujet des taux. Une très bonne nouvelle pour les banques qui se financent auprès de la BCE. 

Alors même si on devrait voir une certaine contraction des crédits immobiliers en 2020, les taux resteront encore très attractifs pour votre investissement et de bonnes conditions d’emprunt restent possibles !

Faites vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.