Bien immobilier & rénovation énergétique : les principales aides à connaître

Bien immobilier & rénovation énergétique : les principales aides à connaître

10/2021

Avec près de 5 millions de passoires thermiques (1), le parc immobilier français nécessite des investissements conséquents en matière de rénovation énergétique. Malgré une amélioration de la connaissance de la consommation énergétique des logements avec  la généralisation du DPE et  la multiplication des projets immobiliers à faible impact carbone, la route est encore longue pour rendre nos lieux de vie moins énergivores. Ainsi, pour accélérer la rénovation énergétique de nos habitations, le gouvernement a mis en place depuis quelques années de nombreuses aides à destination des ménages français.

Des objectifs ambitieux en la matière ont été posés par le gouvernement. La loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 a fixé comme objectif un parc immobilier français entièrement rénové selon les normes Bâtiments Basse Consommation d’ici 2050. Actuellement, seulement 6,6% (2) des résidences principales françaises sont étiquetées A ou B du DPE

La lutte contre les passoires thermiques est donc le défi des prochaines décennies. Pour vous aider à y voir plus clair, on a décidé de passer au crible les nombreuses aides qui existent. Cette semaine chez Liberkeys on vous propose donc un tour d’horizon sur 5 aides existantes qui vous permettront de financer la rénovation énergétique de votre domicile

Le “Coup de pouce CEE”

Le dispositif “Coup de pouce CEE”, basé sur le principe du pollueur-payeur, oblige les fournisseurs d’énergie présents en France à compenser leur pollution en accordant des aides financières pour la réalisation de travaux d’économies d’énergie. Les particuliers ne sont pas les seuls à pouvoir profiter de ces aides puisque les syndicats de copropriété, les collectivités locales et les entreprises pouvaient elles aussi en bénéficier. 

Toutefois, ce dispositif attribué en fonction des ressources des ménages (3) va bientôt prendre fin. Nous avons quand même une bonne nouvelle à vous annoncer, puisqu’au début du mois de septembre, le gouvernement a annoncé une extension de cette aide. Au lieu du 30 septembre 2021 initialement prévue comme date butoire pour finir les travaux éligibles aux primes « Coup de pouce CEE », la date a été reportée à fin novembre 2021. Rappelons-le, cette extension de délai n'est valable que pour les devis signés avant le 1er juillet 2021.

L'éco-prêt à taux zéro

Comme le “coup de pouce CEE”, il ne faut plus tarder pour profiter de l’éco-prêt à taux zéro. L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) dont le but est d’aider au financement des travaux de rénovation énergétique des logements ne sera plus effectif à partir du 31 décembre 2021.

Soumis à aucun critère de ressource, l’éco-prêt est accessible aux propriétaires occupant leur logement ou voulant le louer ! Si des travaux d’isolation thermique sont nécessaires dans votre logement alors n’hésitez plus. Il serait bête de passer à côté de ce dispositif qui, sous réserve de répondre à ces quelques critères précis, vous permettra de profiter d’un prêt dont le montant varie entre 7 000 € et 30 000 € en fonction de vos travaux

MaPrimeRenov’ 

Lancé en 2020, le dispositif MaPrimeRenov’ a connu un grand succès auprès des ménages français. Malgré un budget colossal de 2 milliards d’euros sur 2 ans, le Gouvernement a annoncé durant l’été la prolongation de ce dispositif avec en prime une enveloppe supplémentaire de 2 milliards d’euros pour 2022. Un budget colossal pour soutenir un impératif écologique de taille !

Venue en remplacement du Crédit d’Impôt Transition énergétique (CITE), MaPrimeRénov' permet de financer les dépenses liées à l’achat et l'installation de certains équipements à votre domicile. Cette prime s’applique à l'ensemble des ménages mais ne prend cependant pas en charge l’ensemble des dépenses d’équipement pour votre domicile. Il est donc important de s’informer en amont afin de savoir quels équipements peuvent être remboursés par l'Etat. Les montants de prime peuvent se cumuler pour un même logement dans la limite du plafond de 20 000 €.

Le dispositif « Habiter Mieux sérénité »

Créé par l’ANAH, le dispositif “Habiter Mieux sérénité” n'est pas qu’une aide financière pour financer la rénovation énergétique de votre logement, il comprend en plus un accompagnement de la part d’un opérateur spécialisé pour le suivi de votre projet. Cette aide proportionnelle au montant des travaux réalisés et à vos ressources, est éligible pour les logements datant d'au minimum 15 ans et concernant :

  • des travaux d’isolation des combles et des parois de votre habitation
  • le remplacement de votre système de chauffage

Vous trouverez l’ensemble des détails nécessaires pour en savoir plus sur le dispositif “Habiter Mieux Sérénité” de l’ANAH.

Le dispositif Denormandie

Autre dispositif lancé par l’Etat et toujours d’actualité : le dispositif Denormandie. Cette aide, mise en place en janvier 2019, a pour but d’encourager la rénovation de logements vétustes dans certaines villes prioritaires. Le gouvernement a ainsi établi une liste de 222 communes éligibles à ce dispositif dans le cadre du plan Action coeur des villes. Auparavant, délimité aux centres-villes, le dispositif a depuis été élargi à l’ensemble des communes. En général, ce sont des villes dont le besoin de réhabilitation est important. 

En rénovant un logement dans l’une de ces villes, le propriétaire-bailleur bénéficie d’une réduction d’impôt calculée en fonction de la durée de location :

  • 12% du prix du bien pour une période de location de 6 ans 
  • 18% du prix du bien pour une période de location de 9 ans 
  • 21% du prix du bien pour une période de location de 12 ans

Au vu du budget nécessaire pour la réalisation de travaux d’économie d’énergie, ces aides sont de formidables opportunités pour vous aider dans la rénovation énergétique de votre bien

Comme vous l’aurez compris, ces dispositifs sont nombreux et ne sont peut-être pas tous adaptés à votre projet. D’autres mesures existent également comme l'exonération de la taxe foncière pour les travaux d'économies d'énergie ou  la TVA à 5,5% pour les travaux d'amélioration de la qualité énergétique et nous vous invitons à vous informer pour en connaître les conditions d’éligibilité.

N’oubliez pas que ces travaux de rénovation énergétique dans votre résidence principale ont un double impact positif. D’une part, ils vous permettent de réduire votre facture d’électricité à la fin de l’année ainsi que votre empreinte carbone. D’autre part, vous augmentez l’attractivité de votre bien et sa valeur potentielle de vente. La valeur d’un bien ayant fait l’objet de travaux de rénovation énergétique sera positivement valorisée sur un marché immobilier où les critères de performance énergétique suscitent un intérêt croissant !

Faites-vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.