SMIC et investissement immobilier, est-ce encore possible ?

SMIC et investissement immobilier, est-ce encore possible ?

01/2020

Face à la forte pression immobilière que connaissent les métropoles, les prix à l’achat et les loyers ne cessent d’augmenter.... Et cela au détriment des personnes aux salaires les plus bas... Les personnes au SMIC, même en couple, sont alors obligées de faire des concessions importantes pour pouvoir se loger.

Que peut-on vraiment acheter ou louer avec un SMIC ? Quelles concessions faut-il être prêt à faire ?

Le pallier des 800€, un pallier rapidement atteint quand on est au SMIC

Avec un salaire de 1 171 € net par mois, il peut s’avérer difficile de devenir propriétaire dans les métropoles. Même en couple (soit un salaire net mensuel de 2 342€), l’accession à la propriété est un véritable parcours du combattant. Afin d’éviter des défauts de paiement de la part des emprunteurs, les banques ont en effet instauré la règle des « 33% de taux d’endettement ». Le montant des mensualités à rembourser ne doit pas dépasser un tiers de l’ensemble des revenues du foyer. Un couple au SMIC est donc plafonné à 800€ pour son loyer mensuel (hors charges) ou ses mensualités. Une personne célibataire au SMIC ne pourra pas dépenser plus de 386€ par mois pour son logement. 

Un budget vraiment riquiqui pour certaines villes ! Avec un SMIC, la surface qui peut être achetée est très variable selon les villes. En s’endettant sur 20 ans, une personne au SMIC pourra acheter un logement de 80 m2 à Saint-Etienne, de 28 m2 à Nice et seulement de 10 m2 à Paris !

Réduire la surface habitable

Avec un budget de 800€ par mois, la majorité des logements de 50m2 dans les métropoles comme Lyon ou Marseille sont inaccessibles. 

  • Avec un loyer moyen de 20€/m2 à Nice, un couple au SMIC est obligé de se restreindre à un logement de 40 m2.
  • À Bordeaux, la récente hausse des loyers a complètement changé la donne. Désormais, un couple au SMIC ne pourra avoir accès qu’à un logement de 50 m2 au cœur de la ville contre 55 m2 en 2018.
  • Saint-Etienne reste une ville dont les loyers sont restés raisonnables. Ainsi, un couple au SMIC pourra s’offrir un logement de presque 100 m2. Un luxe qu’on ne peut se permettre de partout !

Ainsi, pour vivre dans la majorité des métropoles, les personnes au SMIC doivent accepter de réduire la surface de leur logement (voire même de perdre une pièce) ou de s’éloigner des métropoles. 

S’éloigner des centres-villes

En s’éloignant des centre-villes, les loyers diminuent effectivement assez rapidement. À Rennes par exemple, SeLoger a montré que le montant du loyer diminuait de 22% en s’installant à 20 kilomètres de Rennes. Le loyer d’un 57m2 s’élève à 624€ mensuels (TCC) pour Rennes contre 524€ à Pacé, une ville située en banlieue de Rennes.

De plus en plus de personnes aux faibles revenues choisissent donc les banlieues pour s’installer. Un changement qui leur permet de réduire leur budget logement ou d’obtenir un logement plus grand pour le même prix. Un confort qui se paye par un allongement des temps de trajet pour se rendre au travail. En effet, bien souvent, les transports en commun ne sont pas suffisamment développés pour se rendre facilement dans les villes. Il faut donc que ces personnes installées dans les banlieues prennent leur propre voiture. Cela peut parfois représenter un coût assez élevé (essence, parking, assurance, etc.). Avant de s’installer en banlieue, il est donc primordial de faire tous les calculs pour éviter les mauvaises surprises.

Finalement après une étude conduite dans différentes villes et banlieues, Caluire-et-Cuire, près de Lyon, semble être un excellent compromis. En effet pour 800€ par mois (TCC), un couple au SMIC pourrait avoir accès à un logement de 70m2. Bien desservie par les transports en commun et située à 9 km de Lyon, cette ville semble avoir tous les atouts pour séduire des jeunes couples.

Bien négocier son prêt immobilier

Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour l’octroi de votre prêt immobilier, n’hésitez pas à montrer que vous disposez de garanties supplémentaires. Mettez ainsi en avant votre apport personnel, votre treizième mois ou encore votre prime de vacances. Si des évolutions de poste (et de salaire) sont à prévoir à l’avenir, faites-en également part à votre banquier. Et surtout évitez les retards de paiements et découverts avant la demande de prêt.

Faites vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.