5 bonnes raisons de se reconvertir en agent immobilier

5 bonnes raisons de se reconvertir en agent immobilier

11/2020

Vous avez une bonne capacité d’adaptation, fonctionnez au challenge, avez besoin de contact humain et voulez donner du sens à votre métier tout en ayant un train de vie correct ? Pensez à vous reconvertir en agent immobilier ! Zoom sur 5 bonnes raisons de se lancer.

Polyvalence

Une chose est sûre : agent immobilier, vous ne risquez pas de tomber dans le travers pervers qu’est la routine. Toutes les situations que vous rencontrez sont différentes. Votre discours doit impérativement être adapté à votre interlocuteur et pouvoir, le cas échéant, changer du tout au tout d’un bien à l’autre.

Une des qualités qu’il vous faut déployer est votre capacité de renouvellement. S’ajoute à cela le fait que votre travail est nécessairement diversifié. L’agent est sur le terrain, dans un bureau, organise une visite ou encore effectue des diagnostics. Enfin, en fonction de votre statut (indépendant ou salarié), vous avez plus ou moins de flexibilité, essentiellement dans votre emploi du temps.

Accessibilité et évolution

Dans bien des professions, l’éligibilité à un poste est fonction croissante du niveau d’étude (et parfois de l’ancienneté). Ce n’est pas le cas ici. De fait, surtout si vous êtes indépendant, vous serez jaugé à la juste valeur de votre travail. Vous comprendrez vite que, pour un agent immobilier, la pratique prévaut sur la théorie. En tout cas, si vous êtes motivé et rigoureux, vous évoluerez rapidement dans le métier. Vous pourriez, sans même un bac, accéder au Capitole.

Rentabilité

La transition avec la rubrique précédente est immédiate : vous devez certainement vous demander ce que vous allez gagner si vous devenez agent immobilier. Pas de marge à l'à-peu-près : votre rémunération sera encadrée par la loi Hoguet du 2 janvier 1970. Si vous êtes salarié, vous percevrez un revenu mensuel fixe, auquel peuvent s’ajouter des commissions. Si vous êtes indépendant, votre gain sera calculé sur la base du prix de vente du bien ; difficile donc de le chiffrer a priori.

De surcroît, en fonction de votre statut ou du contrat que vous aurez passé avec votre agence, vous pourrez toucher de 3 à 6 % du prix de vente. Soyez donc conscient qu'il vous est possible de décrocher le gros lot ponctuellement puis de ramer pendant 3 mois.

Mais rassurez-vous, si nous tenons à vous prévenir des risques du métier, retenez que votre persévérance est votre meilleur gage de réussite ; la concurrence est certes abondante mais pas toujours de haut niveau : vous pourrez toujours tirer votre épingle du jeu. Le tout est de bien connaître le secteur et le marché dans lequel vous travaillerez.

Avec le temps, le réseau se développe naturellement et si vous bénéficiez d’une bonne notoriété, les particuliers feront appel à vous. Par ailleurs, s’il a été satisfait, celui à qui vous avez vendu une maison vous recontactera certainement lorsqu’il souhaitera s'en séparer !

Vous l’aurez compris, le métier est très rentable : avec un peu de sérieux et de patience, toujours sans le bac, vous pourrez atteindre des salaires à faire plir l’avocat ou le médecin.

Potentiel du secteur

Tout d'abord, votre matière première de travail est illimitée. Regardez par votre fenêtre, constatez la métamorphose continuelle des paysages urbain comme rural et vous aurez confiance en l'avenir de l'immobilier : la population est en croissance ; il faut construire des logements et les vendre au rythme même où celle-ci croît. 

En outre, même à volume de population constant, cette matière première est aussi inépuisable. Les transactions immobilières sont régulièrement alimentées par les aléas de la vie (mutation, décès, naissance, mariage, divorce etc.).

Développement personnel

Ultime raison – et pas des moindres – de choisir ce métier : il implique une part non négligeable de contact humain. Pour bien vendre, il faut savoir bien écouter son interlocuteur. Les gens que vous serez amené à rencontrer vous parleront inévitablement de leur vie privée pour que vous soyez à même de comprendre leurs besoins. Occasion rêvée de laisser la bride sur le cou à votre sens de la psychologie. 

Gardez aussi toujours bien en tête que vous ne vendez pas n’importe quoi : vous vendez des souvenirs, des Noëls, des anniversaires, des confinements (!), des repas de famille au sein d’un foyer inoubliable. Certains clients resteront des années – voire à vie – sous ce même toit que vous leur proposez ; si vous avez vu juste et bien fait votre travail, ils auront tout lieu de vous en être reconnaissants.

Et enfin, quelle satisfaction que celle de réussir par soi-même. Salarié ou indépendant, ce que vous gagnez, vous le méritez et ce que vous méritez, vous le gagnerez !

En conclusion, le métier d’agent immobilier impose des sacrifices et une potentielle phase d’insécurité financière initiale (en fonction de votre statut). Mais si vous cochez les 5 cases ci-dessus, le jeu en vaut vraisemblablement la chandelle. Liberkeys se porte bien : l’agence peut accueillir 50 nouveaux agents ; peut-être en ferez-vous partie ? En vertu du vieil adage, 100 pourcents des heureux élus ont postulé, alors n’hésitez plus !

Faites-vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.