5 conseils pour bien réussir une contre-visite

5 conseils pour bien réussir une contre-visite

01/2021

Acheter un bien immobilier est un évènement marquant au cours d'une vie. Alors si vous venez d'avoir un coup de cœur pour un bien et vous vous apprêtez à faire une offre d'achat, nous vous recommandons vivement d'effectuer avant une contre-visite. Cela vous évitera en effet toute mauvaise surprise lors de l'achat et vous permettra de mieux négocier le prix final en fonction des travaux à réaliser. D'autant que la contre-visite est gratuite et n'est pas engageante, alors pourquoi se priver ?

Nous vous donnons donc aujourd'hui 5 conseils pour réussir cette contre-visite.

1. Bien préparer sa contre-visite

La contre-visite est l'occasion pour vous de vérifier certains éléments. C'est un excellent moyen d'éviter les vices cachés. Il faut donc prévoir quelques outils indispensables : 

  • Un mètre (classique ou laser) pour prendre les principales mesures des pièces
  • Un carnet et un crayon pour noter les dimensions prises. Ces relevés seront indispensables si vous souhaitez effectuer des travaux et demander un devis à un professionnel du bâtiment. 
  • Une lampe torche peut s'avérer utile si vous souhaitez vous rendre dans les combles ou caves, souvent mal éclairées. 

S'il cela est possible, nous vous recommandons d'effectuer la contre-visite à un horaire différent de celui de votre première visite. Vous verrez ainsi le bien avec une luminosité et une circulation bien différente. L'ambiance peut également bien être différente entre le matin vers 11h et le soir vers 20h lorsque tous les voisins sont rentrés. 

2. Venir accompagné

La contre-visite est le moment opportun pour obtenir un avis extérieur objectif.

D'un proche

Venir avec un proche est vivement recommandé. En effet, il connait bien vos besoins et attentes et sera en mesure de reconnaître si le bien est idéal pour vous. De plus, il pourra remarquer des éléments qui vous auraient échappés lors de la première visite. Enfin avoir la confirmation d'un proche que vous avez fait le bon choix est toujours rassurant lors de la signature de l'offre. 

D'un professionnel

Vous pouvez également venir accompagné de professionnels (architecte, artisans). Ils pourront tout d'abord vérifier la faisabilité des travaux et vous proposer différentes alternatives en fonction de votre budget. Enfin ils vous fourniront une estimation du montant des travaux de rénovation à réaliser. Ce montant vous permettra ainsi d'ajuster votre offre d'achat et de mieux négocier. 

3. Observer l'environnement proche

Lors de la première visite, vous n'avez peut-être pas eu le temps de regarder le quartier avec attention. Ce critère est pourtant primordial. Un bien situé à proximité des commerces, transports, écoles aura davantage de valeur qu'un bien dans un secteur peu dynamique. 

Renseignez-vous également sur les projets de constructions aux alentours. Pour cela, vous pouvez vous rendre en mairie et consulter le PLU (Plan Local d'Urbanisme). Celui qui indique les différents projets à court et moyen termes de votre quartier. Il serait dommage de voir une tour se construire devant vos fenêtres si vous aviez une vue plutôt dégagée.  

De la même manière, regardez également s'il y a de la place pour se garer à proximité. 

4. Prendre le temps de tout contrôler à l'intérieur comme à l'extérieur 

Comme lors d'un état des lieux, il vous faudra passer en revue tous les éléments du bien afin de ne pas passer à côté d'un point important qui pourrait vous faire changer d'avis. 

Cela commence par analyser l'extérieur du bien, et notamment deux points importants : 

  • L'état de la façade :  si des fissures apparaissent sur la façade, cela en dit généralement long sur l'état général du bâtiment. N'hésitez pas à demander au(x) propriétaire(s) des explications. 
  • La toiture : une toiture mal entretenue risque de vous causer des problèmes d'humidité et d'étanchéité dans la maison. 

A l'intérieur de la maison ou de l'appartement, il vous faudra regarder méthodiquement les équipements et l'état général du bien :

  • Pour les équipements, vérifiez les fenêtres, interrupteurs, état des lavabos, évier, cabine douche. Notez bien tout ce qui doit être réparé ou remplacé. 
  • L'humidité : pensez à regarder s'il n'y a pas des traces d'humidité sur les murs et plafond. Cela pourrait en effet révéler des problèmes d'étanchéité ou de ventilation dans la maison.

Si votre bien appartient à une copropriété, il vous faudra également vous renseigner sur les parties communes. Comment accède-t-on à l'immeuble (digicode, interphone) ? L'ascenseur est-il régulièrement entretenu ? Comment est géré la copropriété, est-ce un syndic ou des bénévoles ? Autant de questions nécessaires pour éviter toute mauvaise surprise. 

5. Vérifier les installations

Pour tout ce qui concerne les installations (électrique, gaz, chauffage, ventilation), demandez au propriétaire l'ensemble des diagnostics techniques obligatoires. Ils seront une première bonne indication de l'état des installations et si des travaux sont à prévoir. Une installation défectueuse ou vétuste pourra vous permettre de faire baisser le prix de vente. 

Vous pouvez également demander, à titre indicatif, les factures d'eau et d'électricité. Ceci est un bon moyen pour avoir une estimation précise de vos futures charges.

Faites vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.