Comment calculer une surface en m2 ?

Comment calculer une surface en m2 ?

01/2023

Calculer une surface en m2 peut vite s’avérer être une tâche compliquée selon le bien immobilier. Entre les différents types de surface et les différentes méthodes de calcul, il est parfois complexe de le réaliser. Néanmoins, ce calcul s’avère primordial dès lors que vous souhaitez vendre ou louer votre maison ou votre appartement. En effet, cette métrique est celle qui va le plus compter, que ce soit pour des potentiels acquéreurs ou des potentiels locataires. Mais pour éviter un mauvais calcul et s’exposer à des sanctions, nous vous donnons tous les outils pour réussir le calcul de votre surface en m2. 

Quels sont les différents types de surface ? 

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il existe différents types de surface, qui vont chacun avoir un rôle et une méthode de calcul différents. En effet, selon votre logement et son utilisation ( propriétaire ou locataire) vous n’allez pas toujours devoir fournir les mêmes informations. 

Loi Carrez

La Loi Carrez fait partie des diagnostics immobiliers obligatoires à fournir en cas de vente et concerne uniquement les biens immobiliers en copropriété. Autrement dit, cela prend en compte les appartements et les maisons faisant partie d’une copropriété mais aussi les locaux commerciaux, seulement s’ils font également partie d’un lot en copropriété. 

Ce calcul de surface privative, prend uniquement en compte les pièces d’au moins 9m2 avec une hauteur sous plafond minimum de 1m80

Loi Boutin 

A l’inverse de la Loi Carrez, la Loi Boutin mesure la surface habitable et s’applique à tous les types de logement. En revanche, est exclut du calcul, la superficie des sous-sols, les remises, tous les volumes vitrés et les dépendances. 

Surface pondérée

La surface pondérée est souvent utilisée par les investisseurs locatifs afin de déterminer le montant locatif maximal qu’ils pourront fixer. Cette métrique est également utilisée par les syndicats de copropriété, pour obtenir la valeur d’un lot de copropriété. Cela servira ensuite à répartir équitablement les charges entre les différents propriétaires.

Concrètement, pour la calculer, il suffit de prendre la superficie habitable (Loi Boutin) et la surface des annexes (surface d’au moins 1m80 sans usage d’habitation).

Calculer la surface avec l'aide d'un professionnel

Si vous avez un projet de vente, un Agent Liberkeys peut se déplacer chez vous gratuitement et sans engagement pour réaliser une estimation de votre bien.

Il vous aidera à ce moment là à calculer la surface de votre bien.

Prendre rendez-vous avec un agent

Quelle est la méthode pour calculer une surface en m2 ? 

La méthode de calcul est très simple, il vous suffit de vous munir d’un mètre pliant ou d’un mètre ruban indiquant les centimètres. Vous l’aurez compris, vous n'avez nullement besoin d’un matériel professionnel pour obtenir votre surface en m2. 

Le calcul est le suivant : Surface = longueur x largeur 

Autrement dit, ce calcul va essentiellement s’adresser aux pièces ayant une forme carrée ou rectangulaire. Par exemple, si la longueur est de 5 mètres et la largeur de 4,3 mètres, la surface en mètres carrés est de 21,5 m2 ( 5 x 4,3 = 21,5 ). Par ailleurs, lors de vos mesures, pensez à arrondir au centimètre et non au millimètre. 

Comment calculer la surface en m2 d’une pièce aux formes particulières ? 

Si une ou plusieurs de vos pièces ont une forme particulière, c’est-à-dire non carré ou rectangulaire, vous devez appliquer une méthode de calcul différente. 

Pour commencer, il est toujours conseillé de dessiner votre pièce afin de mieux visualiser ses spécificités. Ensuite, il va falloir diviser la pièce en plusieurs sections distinctes. Par exemple, vous pouvez ajouter un carré à l’air d’un triangle, dont le calcul est de multiplier la base et la hauteur du triangle, divisé par 2. 

Ce qui nous donne le calcul suivant : (5 x 3) /2 = 7,5

Dans le cas où l’on a le triangle ci-dessus et un rectangle de 6 mètres de longueur et 4,3 de largeur, on obtient : 

(5 x 3) /2 + 6 x 4,3 = 33,3 mètres carrés 

Si votre bien possède une ou plusieurs pièces aux formes atypiques, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel. En effet, un expert saura prendre en compte toutes les spécificités de votre logement et réaliser le meilleur calcul possible. Car n’oubliez pas qu’en cas de mauvais calcul de surface mètre carré, vous pourrez vous exposer à des sanctions.

Estimer votre bien et calculer la surface >

Quelles sont les pièces à prendre en compte dans le calcul ? 

Lors des mesures de surface en m2, vous ne devez prendre en compte uniquement les pièces qui répondent à certains critères. Les pièces faisant partie de ce calcul doivent avoir une hauteur supérieure à 1m80 et faire partie intégrante du logement. On retrouve donc :  

  • Séjour 
  • Entrée
  • Chambres
  • WC
  • Cuisine
  • Salle de bain 
  • Buanderie 
  • Dressing

Quelles sont les pièces à exclure de ce calcul ? 

A l'inverse, les pièces exclues de ce calcul sont celles ayant une hauteur inférieure à 1m80 et dont la fonction principale n’est pas d’y loger. Sont donc à exclure : 

  • Grenier 
  • Réserve
  • Remise
  • Combles non aménagés
  • Véranda
  • Terasses 
  • Balcons
  • Caves 
  • Garage
  • Parking

Cas particuliers : Véranda et pièce de 8m2 ou moins 

Dans le cas d’une véranda, des conditions spécifiques s'appliquent pour l’intégrer au calcul. Elle doit avoir une hauteur sous plafond supérieure ou égale à 1m80, être close et couverte ainsi qu'être autorisée par la copropriété

Dans le cas d’une pièce de 8m2 ou moins, il faudra la comptabiliser dans le calcul de la surface uniquement si elle a une hauteur minimum de 1m80. Néanmoins, elle ne comptera pas dans le nombre des pièces de vie. 

Quelles sont les erreurs fréquentes à éviter ?

Le calcul des surfaces en mètre carré peut présenter certains pièges qu’il vaut mieux éviter. D’une manière générale, les erreurs les plus fréquentes sont liées à une erreur de calcul à cause d’une pièce à la forme particulière. 

D’autre part, il peut également arriver que les personnes oublient de comptabiliser une pièce dans le calcul. A l’inverse, certaines personnes ajoutent une pièce qui ne doit pas être prise en compte dans le calcul.

Que se passe-t-il en cas de mauvais calcul ? 

Dans le cas où la superficie en mètre carré indiquée est inférieure à la surface réelle, l’acheteur peut engager des actions juridiques seulement si la différence entre ce que mentionne le contrat et la réalité est supérieure à 5%. Il devra alors réaliser une expertise contradictoire prouvant cette différence. 

En revanche, dans le cas où la différence entre la superficie du contrat et la superficie réelle est inférieure à 5%, l’acheteur ne peut engager des actions juridiques à l’encontre du vendeur. 

Notre mission :
Vous accompagner dans votre projet immobilier aux meilleures conditions.
Échanger avec un agent
La 1ère étape d'une vente réussie : déterminer le bon prix.
Estimer votre bien
Liberkeys recrute des agents immobiliers dans toute la France
Devenir Agent Liberkeys

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.