Vue sur... Cronenbourg-Hautepierre-Poteries-Hohberg

04/2020

Vue sur... Cronenbourg-Hautepierre-Poteries-Hohberg

Aujourd’hui, on pose une nouvelle fois le pied à Strasbourg. On part découvrir un quartier à l’histoire longue et à la surface toute aussi étendue. On vous présente donc le regroupement de quartiers Cronenbourg-Hautepierre-Poteries-Hohberg, qui à eux quatre forment le canton Strasbourg 3. Comme le quartier est assez complexe, on descend avec vous du Nord au Sud pour que vous ne vous y perdiez pas.

Cronenbourg, la vieille dame du quartier

Une histoire vieille de plusieurs millénaires

Pour nos premiers pas dans le quartier, on commence par la zone la plus ancienne et la plus au Nord. Le quartier de Cronenbourg est connu pour la célèbre marque de bière du même nom. Mais il ne se limite pas à la maîtrise de ce breuvage. C’est un quartier riche et chargé d’histoire. Constituant l’un des 5 faubourgs d’Argentorate (ancien nom de la ville de Strasbourg), l’existence de Cronenbourg remonte en effet au néolithique. C’est-à-dire 8 000 an avant J.C. ! Bien qu’essentiellement rurale jusqu’au XIXe siècle, le quartier se voit transformé avec l’essor fulgurant de l’industrie brassicole et des ateliers ferroviaires. C’est donc grce à la ligne de chemin de fer de Strasbourg Ble que Cronenbourg se métamorphose. Elle se peuple d’ouvriers et d'employés de ces deux industries. La Brasserie Hatt marquera notamment l’Histoire du quartier donnant naissance à la marque Kronembourg en 1850.

Un quartier devenu résidentiel

Aujourd’hui, l’image que l’on a de Cronembourg, c’est aussi celui d’un quartier résidentiel. Pour cause, à la défaite de Napoléon III en 1870, l’Alsace est annexée par l’Empire Allemand. L’armée allemande entreprend donc la construction de fortifications à l’intérieur de Strasbourg, au niveau de Centre-République, dont Cronenbourg ne fait pas partie. Au-delà de ces fortifications, la règle du « Rayon » n’autorise que la construction de maisons d’habitations de type léger (à colombage).

C’est ainsi que de 1870 à 1914, Cronenbourg devient peu à peu un quartier résidentiel plus qu’industriel. Et il faudra attendre le milieu du XXe siècle pour que les activités commerciales du quartier connaissent un nouvel essor.

Puis un quartier commercial

Avec la gare aux marchandises construite au début du XXe, et la construction du dépôt de tramway, la zone devient alors largement commerciale. Les abattoirs ainsi que le marché de la gare construit en 1965 contribueront à ce nouveau visage dont Cronenbourg se dote. Aussi, c’est après la Seconde Guerre mondiale dans les années 50 que différentes installations voient le jour. Là où de vastes terrains d’exercices militaires avaient été déployés. Dès 1945, une cité d’urgence y est ainsi construite. Et en 1959, Strasbourg deviendra le chef-lieu de nombreux ingénieurs et chercheurs de la région avec l’implantation du CNRS.

Hautepierre, Poteries et Hohberg, entre quartiersrésidentiels et modèles d’urbanisme

Les trois autres parties de ce regroupement de quartiers se développent bien plus tard. En effet, entre 1963 et 1972, ce sont plus de 2000 logements qui sont créés. La ville commence ainsi son extension. L’urbanisation s'étend alors peu à peu au-delà des frontières strasbourgeoises et gagne de nouveaux quartiers. Ainsi, le secteur Hautepierre voit le jour via un projet d’extension urbaine. Le secteur devient une ZUP (zone à urbaniser en priorité).

Impliquant l’intervention de nombreux architectes et ingénieurs, cette zone résidentielle a pour objectif d’être un modèle d’urbanisme. Elle doit répondre aux impératifs de civilisation moderne telles que la circulation automobile, piétonne et les différents équipements de voisinages (écoles, crèches, gymnases…). Le quartier des Poteries suit cette même logique, ayant été désigné zone d’aménagement concertée (ZAC) depuis 1984. Au cœur du quartier, le parc dessiné par le paysagiste Edaw Jarvis fait office de lieu de passage et de rencontres pour tous les habitants de Poteries. 

Quelques lieux à visiter

Patinoire Iceberg

Cronenbourg abrite également un édifice sportif assez rare, la patinoire Iceberg. C’est dans cette enceinte que l’équipe de hockey sur glace de l’Etoile noire dispute ses rencontres. D’une capacité de 2 400 places, la patinoire est divisée en deux pistes. La piste sportive accueille notamment les matchs du championnat de France de hockey sur glace. Ainsi que la piste ludique qui dispose d’une surface de glace de 1500 m² et sur laquelle sont tracés deux rinks de curling

Nécropole nationale de Strasbourg Cronenbourg

Lieux de culte indispensable à Strasbourg, ce cimetière militaire rend hommage à tous les soldats tombés lors des deux guerres mondiales. Accomplissant un travail de devoir de mémoire et d’hommage, vous y trouverez place du Souvenir français cinq panneaux de verre racontant l’histoire des conflits ainsi qu’une stèle rendant hommage aux combattants d’Algérie.

Parc de la Bergerie

Tirant son nom d’une ancienne lande à moutons, ce parc regorge d’activités. En y marchant, vous trouverez ainsi des aires de jeux, de sports, de pique-nique, mais aussi un court de tennis en libre accès. C’est donc l’endroit parfait pour une promenade ou un repas champêtre à l’arrivée du printemps.

Parc des poteries

Ce sont quatre hectares de verdures que déploie le quartier des Poteries dans son Parc alternant espaces verts, squares et aires de jeux. Articulé autour de thèmes tels que le jardin des arts du feu, du verger des poteries ou encore du jardin des métamorphoses, c’est l’espace idéal pour une bouffée d’air frais dans un quartier urbain et résidentiel.

Et la brasserie Kronenbourg ?

Si cette fameuse bière portera à jamais le nom de ce cher quartier strasbourgeois, la brasserie originelle de cette fameuse marque n’est plus. En effet, en 2007 le chteau d’eau portant l’enseigne Kronenbourg fut détruit. Cette destruction initie alors le départ de l'enseigne qui marquera le quartier pour toujours. En effet, les btiments industriels et tertiaires liés à la confection de la fameuse bière Kronembourg furent eux aussi détruits. D’un coup de balai, ce sont 770 nouveaux logements, un supermarché et quelques autres édifices commerciaux qui disséminèrent un siècle et demi d’histoire et de brassage. Deux btiments ont tout de même résisté. La salle de brassage et la villa Hatt, désormais investis par Bouygues immobiliers mais aussi par les 3 brasseurs. Ce restaurant spécialisé dans la micro-brasserie occupe désormais les sous-sols et le rez-de-chaussée. N'hésitez pas à y faire un tour, il offre une bière brassée à domicile.

Articles populaires

Une question ?

Echangez directement avec l'un de nos experts via notre chat en ligne. Notre temps de réponse y est de quelques minutes.
Discuter avec un expert

Besoin d'accompagnement ?

Agence immobilière à frais fixes de 4 990€, Liberkeys est notée 4,9 / 5 sur +1000 avis.
Merci pour votre confiance, un expert Liberkeys vous recontactera dans les plus brefs délai.
Oups ! Votre formulaire a rencontré une erreur. Veuillez réessayer.
Nous contacterNous contacter

Une question ?

Echangez directement avec l'un de nos experts via notre chat en ligne. Notre temps de réponse y est de quelques minutes.
Discuter avec un expert

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.