Cette semaine dans l'immobilier... 29 mars 2020

Cette semaine dans l'immobilier... 29 mars 2020

03/2020

En ce 29 mars 2020, le sujet qui trotte dans la tête de tous c'est évidemment le Covid-19. On sait qu'il peut être la source de nombreux questionnements pour vous. Alors on tente aujourd'hui de lever les incertitudes de la situation actuelle, et de vous aiguiller dans la marche à suivre si les événements récents sont venus perturber vos différents projets immobiliers.

Covid-19, dois-je reporter mon projet de vente ?

Pour Liberkeys, la réponse est non. Évidemment, toutes les visites sont interrompues à l'heure actuelle. Mais de nombreuses solutions existent pour palier à cela. De plus, il faut voir cette période de confinement comme une opportunité de mener à bien vos projets immobiliers. Première étape d'une mise en vente, l'estimation du bien. Pour cela les visioconférences (Facetime, Whatsapp, Facebook) peuvent le permettre, et avec Liberkeys, on s'occupe de l'estimation juste ici, en 2 minutes. Au moment de passer à l'action, la technologie est votre alliée également. La visite virtuelle ne doit pas être sous-estimée et permet justement d'éviter une visite infructueuse. Aussi, une visite ayant eu lieu avant le confinement peut toujours se concrétiser grce à la signature électronique. Alors ne renoncez pas à vos projets, car le monde de l'immobilier saura s'organiser pour vous épauler. Utilisez donc votre temps maintenant pour en gagner ensuite.

Coronavirus : quelles évolutions pour le marché parisien

Tout d'abord, faisons un état des lieux du marché immobilier parisien avant l'épidémie. Et bien, il se portait au mieux. En cinq ans, les prix à Paris ont flambé de plus de 30 %. Que ce soit dans le neuf où les projets de constructions affluent ou du côté de l'ancien où les prix poursuivent leur augmentation, le marché parisien reste un marché tendu et en forme. Mais quel impact le Corona va-t-il avoir ? Les premières estimations parlent d'une baisse des prix de 5 %. Pas d'inquiétude cependant, le marché parisien ne devrait pas perdre de sa vigueur trop longtemps et la demande demeure bien supérieure à l'offre. Car si le marché est à l'arrêt, ce n'est que conjoncturel et non dû à un manque de confiance en l'avenir comme on a pu le constater en 2008. Paris c'est d'ailleurs LA destination 2019 préférée des investisseurs. Les experts se veulent donc rassurants. Et bien que la crise actuelle soit historique, on trouve peu de similitudes avec l'effondrement du marché immobilier de 2007 aux Etats-Unis ou en Espagne.

Covid-19 : comment faire pour déménager ?

En cette période de confinement, le pays entier se retrouve paralysé, et les déplacements doivent être extrêmement limités. Si vous aviez planifié un déménagement durant cette période, celui-ci risque d'être remis en cause. Alors voici les trois solutions qui s'offrent à vous :

  • Reporter son déménagement : cela vous laissera quelques semaines de plus pour préparer vos cartons. En effet, en ces conditions, la sécurité est de mise.
  • Si vous êtes dans l'urgence : le déménagement en cas d'urgence est tout de même permis par l'Etat. Il vous faudra cependant vous munir d'une attestation sur l'honneur et d'une justification valable de déménagement. Aussi, limitez votre déménagement à 5 personnes présentes.
  • Prolonger son bail : enfin, sachez que le bail peut être prolongé jusqu'à la fin du confinement. De plus, en raison du confinement, la trêve hivernale a été prolongée jusqu'au 31 mai interdisant ainsi toute expulsion jusqu'à cette date.

Covid-19 : quel impact sur le secteur de l'immobilier ?

Si comme nous l'avons dit, nous sommes actuellement bien loin d'une crise immobilière similaire à 2007 ou 2008, les conséquences de la récente crise sanitaire sont nombreuses. On constate par exemple un impact direct sur le secteur du BTP. Car s'il a été question de suspendre tous les chantiers, un accord a été trouvé visant "la continuité de l'activité du secteur et la poursuite des chantiers" pendant la période de confinement. Le secteur risque tout de même d'être durablement impacté de par ça dépendance à d'autres secteurs notamment pour l'approvisionnement en matériaux. Concernant l'octroi de crédits immobiliers, les banques sont elles aussi au ralenti et seuls les dossiers prioritaires devraient être étudiés. De plus la crainte pour les bailleurs propriétaires de voir leurs revenus locatifs reportés freine elle aussi l'investissement immobilier.

Mais malgré un avenir incertain, le secteur immobilier n'est pas au bord du krach et l'usage du numérique par les agences aura sa part à jouer pour garder une dynamique dans le secteur.

Faites vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.