Cette semaine dans l'immobilier... 17 février 2020

Cette semaine dans l'immobilier... 17 février 2020

02/2020

En ce 17 février 2020, direction la montagne pour notre récap' de la semaine et faire un petit point sur les prix immobiliers par là-haut. On file ensuite dans notre belle capitale pour un aperçu sur son activité immobilière. Dernière petite question, quels sont les risques en 2020 ? On voit cela tout de suite dans l’article !

Tout savoir sur les prix de l’immobilier en montagne !

Mer ou Montagne ? Si vous hésitez, Liberkeys vous décrypte en quelques points les stations à viser pour un investissement rentable. Premier point, le prix est extrêmement variable d’une station à l’autre. Sur le podium des 3 stations les plus chères de France, on décerne la médaille d’Or à la prestigieuse station de Courchevelle où le forfait dépassant les 500 € par semaine va de pair avec ses 10 000 € au m². Suivi de Chamonix et Méribel avec un loyer avoisinant les 7300 €/m², les Alpes ce n’est pas donné ! Alors allez faire un tour aux Pyrénées où mêmes les stations les plus chères sont bien souvent moins coûteuses que de nombreux spots des Alpes. En effet, le budget moyen y est de 2000 €/m². Et si vous tenez absolument à un chalet dans les Alpes, s’éloigner de seulement 50 km peut faire varier le prix du simple au triple.

Le Grand Paris fait flamber les prix

On observe à Paris une inflation de plus de 200 % en 20 ans. Et dans cette flambée exceptionnelle, le Grand Paris n’y est pas pour rien. En effet, le projet permettra bientôt une couverture du réseau francilien bien plus importante. De quoi changer la vie des habitants de la périphérie parisienne. Par exemple, à Saint-Ouen, les prix ont augmenté de près de 76 % autour de la future gare de « Saint-Ouen RER ». Autres secteurs à l’attractivité croissante de par leur nouvelle proximité avec Paris, les futures gares de Porte de Clichy et Bois-Colombes. Cependant, au-delà d’un rapprochement des prix avec celui de la capitale, on peut clairement observer une hausse généralisée des prix, augmentant la discrimination sociale et spatiale des personnes à revenus faibles. L’augmentation des prix n’est cependant pas automatique. Sur les lignes 16 et 17 par exemple, seules les villes enregistrant déjà une forte demande ont pu profiter du Grand Paris.

Paris attire les fortunes du monde entier

En 2019, Paris est élue ville qui attire le plus de grandes fortunes dans le monde d’après l’agence immobilière Barnes, devançant New-York et Tokyo. Le cabinet PwC a lui aussi élu Paris, ville la plus attractive d’Europe. D’ailleurs, les prix dans la capitale dépassent désormais largement les 10 000 €/m² puisque l'on trouve même des appartements avoisinant les 30 000 €/m². Mais pour quelle raison ?

  • Tout d’abord, les investissements conséquents ne se concentrent plus comme il y a quelque temps dans le VIIIe ou XVIe. Désormais, les jeunes préfèrent par exemple investir dans des quartiers dynamiques tels que le Ier et IIe arrondissement.
  • Autre raison, les grandes fortunes privilégient désormais Paris à Londres face à l’incertitude posée par le Brexit. En effet, les taux d’intérêts bas en France ne font qu’augmenter l’attractivité parisienne.
  • Aussi, on observe désormais l’émergence du off-market (vente à des acheteurs potentiels sans aucune publicité) même sur le marché de prestige. Ainsi, on peut voir désormais des biens à plusieurs millions d’euros négociés en moins de 72 heures.
  • La sociologue Monique Pinçon-Charlot explique ce phénomène dans le Monde de par le « capital symbolique » incroyable dont bénéficie la capitale et qui attire dans le monde entier.

L’année 2020, une année porteuse de risques

En 2020, cela n’a pas changé. La pression immobilière est toujours extrêmement soutenue et les prix ne cessent de s’envoler. Or, ce phénomène comporte des risques et des conséquences qu’il faut décrypter.

  • Premier point, les crédits à l’habitat. Ces derniers n’ont cessé d’augmenter avoisinant les 6 % en 2017. Cependant pas de panique, juste avant la crise de 2008, on observait jusqu'à 15 % de taux de croissance annuels.
  • Autre raison, 98,5 % des prêts sont effectués à taux fixes minimisant les risques face à une possible remontée des taux.
  • Enfin, la maturité moyenne des prêts est passée de 18 à 20 ans en 3 ans. Les taux historiquement faibles peuvent eux aussi expliquer cette augmentation des crédits.

Ainsi, avec de tels taux, des mesures de durcissement des conditions d’octroi des prêts ont été prises. Reste à voir si elles seront efficaces. Car le risque est de voir une crise immobilière éclater si les taux venaient à monter. Dernière inquiétude, la croissance de l'endettement des ménages avec cette augmentation drastique des crédits.

Faites vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.