Cette semaine dans l'immobilier... 15 Mars 2020

Cette semaine dans l'immobilier... 15 Mars 2020

03/2020

En ce 15 Mars 2020, on fait un petit tour de l'actu immobilière de la semaine, au cas où vous auriez manqué nos tout derniers posts. Au programme, quelques questions sur la location immobilière. Alors on commence par vous aider, vous locataires, à y voir plus clair sur les loyers dans les grandes villes françaises. Puis on s'adresse aux futurs propriétaires qui se destinent à l'investissement locatif, avec quelques conseils avisés. Enfin, les municipales approchent, et il serait grand temps de savoir ce qui nous attends dans les programmes immobiliers des différents candidats à la Mairie de Paris.

La location dans les grandes villes françaises, à quel prix ?

Le loyer, cette préoccupation majeure que 34% des Français peinent à couvrir, peut être extrêmement variable d'une ville à l'autre. Si Bordeaux et Lyon figurent parmi les villes les plus chères du marché locatif, nombreuses sont les villes intermédiaires proposant des loyers bien plus abordables. On vous fait donc un petit topos des villes les plus attractives. Dans le Top 3 des villes les plus attractives et donc les plus chères de France j'appelle Paris, Lyon et Bordeaux. La raison ? Un déséquilibre entre l'offre et la demande souvent dû à une accessibilité accrue grce aux nouvelles lignes TGV. Mais alors, si l'on veut esquiver les 10 500€/m² parisiens en moyenne , les 4881€/m² de Lyon ou les 4593€/m² de Bordeaux, vers où faut-il se diriger ? On vous conseille Brest et son loyer moyen mensuel de 527€seulement ou encore Saint-Etienne et ses 493€. Globalement, deux zones en France proposent des loyers relativement modestes. La première comprend les villes du Mans, d'Orléans et de Tours. La deuxième, plus au Nord, englobe Caen, Le Havre et Rouen.

La gestion locative, un investissement juteux ou un fardeau?

L'investissement locatif, c'est un investissement à part entière. Pour cause, les sources d'ennuis qui y sont liées sont multiples et le processus de mise en location laborieux. Alors on vous donne un aperçu du quotidien d'un bailleur, pour vous aider à savoir si le jeu en vaut la chandelle. Parmi les nombreux risques qu'impliquent la mise en location on compte évidemment celui de ne pas trouver de locataire, et donc de voir l'argent investi perdu. Il faut donc absolument calculer la rentabilité d'un bien avant d'investir. Car malgré des prix qui peuvent paraître plus élevés, certaines villes offrent une rentabilité à long terme bien plus importante. Autre bête noire à laquelle tout propriétaire est inévitablement confronté : les travaux. Les coûts qu'ils engendrent peuvent en effet faire drastiquement perdre votre logement en rentabilité. Pensez donc à vérifier la qualité de certaines installations telles que la plomberie et le chauffage qui représentent environ 40% des dépenses annuelles engendrées par un propriétaire. Pour remédier à tous ces tracas, une solution est possible et de plus en plus prisée. Celle du recourt à des start-ups spécialisées dans la gestion locative pour particuliers. Parfait pour éviter les prises de tête.

Quel programme immobilier pour la mairie de Paris ?

En ce 15 mars, les élections municipales ont lieu. Mais alors quelles sont les différents programmes en matière d'immobilier des candidats à la mairie de Paris ?

  • Cédric Villani : Pour le mathématicien, l'accent est à mettre sur les logements sociaux qu'il voudrait développer. Il fait également la proposition ambitieuse d'un agrandissement de Paris qui s'étendrait à 22 communes limitrophes et deviendraient de nouveaux arrondissement parisiens. Aussi, il aimerait dresser un plan de financement de 300 millions d'euros pour le développement de projets en périphéries telles que les crèches ou équipements sportifs. Dernier point, une mise en location plus efficace avec seulement 60 jours par an pour trouver repreneur contre les 12O actuels.
  • Anne Hidalgo : Sa mesure phare ? La lutte contre la pénurie de logement grce à un levage de fond de 2 million d'euros. Elle veut d'ailleurs focaliser son action sur le IX et Xe arrondissement ainsi que le 1er et 2e.
  • Rachida Dati : Plutôt qu'un agrandissement, la candidate privilégie une rénovation du parc social. Aussi elle aimerait rendre la location plus accessible. Enfin, une grande partie de son programme vise à faire baisser l'insécurité à Paris, notamment dans les bois de Vincennes et de Boulogne.
  • Agnès Buzin : Parmi ses mesures phares, la chasse aux logements vacants. Elle veut donc remettre sur le marché une partie des 100 000 logements vacants présents dans la capitale.
Faites-vous accompagner dans votre projet
Échanger avec un agent

Articles similaires

Estimez votre bien
en 2 min gratuitement

Découvrez une première idée de la valeur de votre bien en 2 min.
Ensuite, si vous le souhaitez, nos agents réaliseront un rapport d'estimation complet de votre bien. 

C'est gratuit et sans engagement.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.